Député au Grand Conseil

Que fait la Ville de Genève pour le logement?

Que fait la Ville de Genève pour le logement?

26/07/13

Au nom de qui, de quoi, mais surtout de quel droit la Ville s’oppose-t-elle à toute construction de logements?

 


Les Administratifs de la Ville ont été élus pour gouverner et non pour continuellement abuser du pouvoir et plus spécialement du droit de recours. A maintes reprises, depuis que le Sieur Pagani a été élu, celui-ci s’oppose ou recourt afin d’empêcher la construction de nouveaux logements si indispensables à notre Ville et notre Canton puisque nous n’arrivons plus à loger nos citoyennes et citoyens.

M. Pagani abuse du pouvoir au frais des contribuables, car tout recours entraine des frais monstrueux. En a-t-il le droit ?

Dans le cas précis du futur Parc des Charmilles, j’estime qu’il abuse de son pouvoir en ce sens que Sieur Pagani use du droit de recours contre la mise en place d'une barrière, lequel recours stoppe un chantier en train de construire de nombreux logements dont les premiers seront disponibles en 2014 déjà.

Recourir contre la pause d’une barrière servant à protéger un parc public destiné à des enfants au motif qu’à l’intérieur du parc se trouveront des logements, n'a pas de sens.

La Ville elle-même a fait fermer les préaux d’école la nuit ! La Ville elle-même fait fermer le Parc de la Grange la nuit, et j’en passe. Tout simplement pour des questions de sécurité.

Tel n’est pas le cas du futur Parc des Charmilles puisqu’il restera ouvert. La barrière est uniquement une mesure de protection le long du chemin des Sports et une petite partie le long de l’avenue de Châtelaine. Cette protection est tout à fait justifiée puisque des enfants s’ébattront dans le parc.

M. Pagani préfère quant à lui prendre les mesures une fois les accidents arrivés. Appliquer « il vaut mieux prévenir que guérir » n’est pas dans ses pratiques. Le danger il ne connaît pas. Mais une chose est certaine, c’est qu’il s’oppose à la construction de logements. Le peuple s’en souviendra dans l’urne le 6 octobre prochain.

Revolution PRCo / AB Design graphique

Ok